Les fonds labellisés

L’écologie, le développement durable et la solidarité font partie intégrante de la vie des Français. Ainsi, pour soutenir ce déploiement d’actions à impact positif, les fonds labélisés permettent d’investir dans des entreprises qui ont des caractéristiques extra-financières correspondant à des exigences particulières.

Nos contrats d’assurance vie référencent aujourd’hui une centaine de fonds labélisés.

Découvrez ce que sont ces différents labels et leurs impacts :

Un label est une garantie de qualité des entreprises émettrices de fonds, mettant en avant leur engagement environnemental et social, entre autres.

Il existe plusieurs labels, certifiant chacune différemment les entreprises :

Le Label ISR : Investissement Socialement Responsable

Créé en 2016 par le Ministère de l’Economie et des Finances, ce label a pour objectif d’aider les épargnants à investir de manière plus responsable. En Effet l’ISR vise à financer les entreprises, tous secteurs confondus, au potentiel économique mais qui répondent également à des critères concernant :

  • L’environnement => empreinte carbone, émission de CO2, déchets, …
  • Le social => emploi des personnes handicapées, égalité homme-femme, …
  • La gouvernance => lutte contre la corruption, transparence sur les revenus des dirigeants, …
  • Le respect du droit humain => lutte contre la faim ou la pauvreté, …

L’attribution du label se fait en 3 étapes :

  • Vérification de l’éligibilité
  • Vérification du respect des critères selon le cahier des charges
  • Attribution du label par le Cofrac (Comité Français d’Accréditation) et inscription sur une liste officielle du Ministère de l’Economie et des Finances.

Le label ISR, valable pour une durée de trois ans renouvelables, est initialement décerné à des OPCVM. Depuis 2020, il est accordé également à des FIA (Fonds d’Investissement Alternatif) et à des fonds immobiliers (OPCI, SCPI) qui respectent certaines normes environnementales liées à la rénovation énergétique et la remise aux normes des logements.

Le label Greenfin

Anciennement appelé label Transition Energétique et Ecologique pour le Climat, le label Greenfin est la première certification verte de l’Etat, créé fin 2015 lors de la COP 21.

Comme son nom l’indique, Finance Verte, le label Greenfin exclue les entreprises liées aux énergies fossiles et au secteur nucléaire et attribue une garantie aux fonds émis par les entreprises engagées, qui présentent des pratiques écologiques et durables, selon les critères notifiés dans le cahier des charges.

De ce fait, le label Greenfin a des exigences particulières pour l’éligibilité à la garantie des fonds verts et à l’aide au financement. D’une part, huit secteurs d’activités sont éligibles :

  • L’énergie
  • Le bâtiment
  • La gestion des déchets et contrôle de pollution
  • L’industrie
  • Le transport propre
  • Les technologies de l’information et de la communication
  • L’agriculture et forêts
  • L’adaptation au changement climatique

De plus, dans ces secteurs sont exclues les entreprises réalisant au moins 33% de leur chiffre d’affaires auprès des secteur nucléaires et de l’énergie fossile.

Se rajoutent à ces critères de sélection des secteurs d’activité, des exigences de transparence de la gestion financière, de mesure de l’impact environnemental ainsi que l’utilisation des fonds pour l’investissement dans : l’eau, le réchauffement climatique, la biodiversité, les ressources durables.

L’attribution du label Greenfin se fait de la même manière que le label ISR, à savoir :

  • Vérification de l’éligibilité
  • Vérification du respect des critères selon le cahier des charges
  • Attribution du label et inscription sur une liste officielle du Ministère de l’Economie et des Finances.

Le label Greenfin est valable pendant un an renouvelable et les fonds labélisés sont soumis à des contrôles réguliers.

Le label Finansol

Le but de Finansol, créé en 1997, et des placements solidaires, sont de financer des produits à utilité sociale ou environnementale. Ainsi, le label Finansol permet aux investisseurs de distinguer les fonds solidaires des autres fonds.

Finansol a sélectionné quatre secteurs d’activité éligibles à ce label :

  • Emploi et création d’entreprise
  • Logement social
  • Activités écologiques
  • Entreprenariat dans les pays en développement

Le Comité du label Finansol attribue le label selon les critères suivant :

Des critères de solidarité :

  • L’épargne doit financer des projets sociaux et environnementaux
  • 25% des gains perçus par les investisseurs sont reversés à des associations

Des critères de transparence et d’information :

  • informer les souscripteurs et les distributeurs sur le placement labélisé et notamment solidaire
  • informer les épargnants sur la nature solidaire du fonds lors de la souscription puis annuellement

Autres critères :

  • le montant des frais, la qualité de gestion de l’OPC, etc…
  • présentation des actions commerciales et des objectifs mis en place sur ces épargnes financières

Comparé à l’ISR, qui attribue des labels aux entreprises selon leur implication et leur respect de l’ESG, selon leur performance économique mais également extra-financière, Finansol se base sur le financement de projets solidaires, de développement durable par exemple. De plus, les entreprises choisies ne sont pas cotées en bourse.